Portrait d’entrepreneuses #3 – Les Roses des Sables

Publié le 26 octobre 2023

Participer à un trek d’orientation dans le désert du Sénégal, en autonomie, pendant 3 jours, pour la bonne cause, c’est le challenge que Carole, Célia et Manue ont décidé de relever. J’ai eu envie de les rencontrer pour en savoir plus sur cette aventure mais aussi sur leurs motivations, leur préparation… Nous avons parlé de leur engagement associatif, de leurs appréhensions… et de budget ! Ce sont ces entrepreneuses d’un genre un peu différent que je vous présente dans ce nouveau portrait.

C’est dans la boutique l’Air de Rien au centre-ville de Besançon qu’elles m’ont donné rendez-vous. Pascal Arnoud, le gérant, leur met volontiers son magasin à disposition pour qu’elles communiquent sur leur projet. Elles, ce sont les Roses des Sables, trois amies qui, en début d’année 2023, se sont lancées un challenge : celui de participer au Rose Trip Sénégal, un trek d’orientation 100% féminin et solidaire qui s’effectue par équipe de 3. C’est parce qu’elles se connaissent depuis plus de 10 ans, qu’elles partagent les mêmes valeurs et les mêmes passions qu’elles ont décidé de se lancer ensemble dans cette expédition.

Un trek solidaire

Leur personnalité respective, ainsi que les qualités combinées de chacune, leur permettront sans aucun doute d’affronter le désert sénégalais ! Les Roses des Sables, c’est le nom de leur équipe, se composent de Carole 43 ans, actuellement en reconversion professionnelle pour devenir photographe. Son mental d’acier constitue un réel atout, qui se mariera parfaitement à la capacité d’écoute de Manue, 45 ans, aide-soignante au CHU. Quant à Célia, 37 ans, formatrice dans le domaine de la petite-enfance et aide-soignante en milieu spécialisé auprès de personnes atteintes de troubles autistiques, sa persévérance saura remonter le moral des troupes quand cela s’avèrera nécessaire.

Mais en quoi consiste le Rose Trip Sénégal ? « Il s’agit d’un trek en orientation dans le désert de Lompoul. Nous aurons 3 boucles à faire, 1 par jour, sur 3 jours consécutifs, pendant lesquels nous devrons localiser des balises sur une carte avant de partir à leur recherche. L’objectif est d’en trouver un maximum en faisant le moins de kilomètres ! » détaille le trio. Et c’est à l’aide d’une boussole et d’un rapporteur topographique qu’elles devront accomplir cette mission et se mesurer aux 69 autres équipes, toutes exclusivement composées de femmes.

Cette 3ème édition se déroulera du 28 mars au 5 avril 2024 et s’articule autour d’un programme précis que nous décrit l’équipe bisontine : « Le 1er jour, nous nous déplacerons en bus puis à pied, de notre hôtel d’arrivée à notre lieu de bivouac. Les 3 jours suivants seront consacrés au trek et le 5ème jour, toutes les équipes effectueront ensemble une marche solidaire en soutien aux femmes malades. A l’arrivée nous nous placerons de manière à représenter le signe de l’association Ruban Rose ».  Car en effet, au-delà de l’expérience à vivre, ce trek, organisé par l’agence de voyage spécialisé Désertours, a pour finalité de soutenir 2 associations en leur reversant l’argent récolté en amont par les participantes :

Le 6ème jour est consacré à la visite des écoles qui bénéficient des aides de l’association et à la rencontre avec les élèves. Le séjour se termine par une cérémonie de clôture et de remise des prix.

Un challenge personnel

Pourquoi s’être lancé ce défi ? L’idées a d’abord germé dans l’esprit de Célia et Manue : « Initialement nous voulions participer ensemble à une action associative. Nous avions pensé au Rallye des Gazelles qui se déroule au Maroc mais au cours de nos recherches nous sommes tombées sur ce trek dans le désert qui finalement nous correspond plus de par sa dimension sportive ». Elles ont tout de suite pensé à Carole pour compléter leur équipe. Leur intention est double : œuvrer pour une bonne cause tout en se lançant dans une entreprise qui va les amener à se dépasser physiquement. Pour Carole, qui a des soucis de santé, le défi est d’autant plus grand et symbolique : « La difficulté supplémentaire pour moi va être de mettre ma maladie de côté pour une cause qui, si elle ne me touche pas directement, touche d’autres femmes. Et en me proposant de me joindre à elles, Célia et Manue montrent qu’elles me font confiance. Ce sont ces notions de partage et de solidarité qui font les valeurs de cette aventure » confie-elle.

Même si elles ont une idée ce qui les attend et ont conscience des efforts qu’elles devront fournir, quelques appréhensions demeurent : « On a évidemment quelques craintes, comme de ne pas réussir à terminer nos journées, de ne pas tenir physiquement… C’est la première expérience de ce genre pour toutes les 3 donc il y a un peu d’inconnue ! » avoue Manue. Mais cela n’entache en rien leur motivation !

Soutenez-les !

Mais avant de partir, un premier défi de taille les attend : celui de boucler leur budget, et ce, avant le 25 janvier ! Le montant de l’inscription s’élève à 7 000€ pour l’équipe, ce qui comprend l’organisation du séjour, le bivouac, une partie des repas et les dons aux associations. A cela il faut ajouter le prix du billet d’avion et le matériel nécessaire à cette randonnée dans le désert. L’enveloppe globale avoisine donc les 11 000€. Aujourd’hui, elles ont réussi à réunir 70% de ce montant grâce aux nombreuses actions qu’elles ont mises en place : loto, tournoi de pétanque, vente de totes bag, pochettes et lingettes cousus par leurs soins, sets de table que vous pouvez retrouver dans des restaurants de Besançon et alentours. Et elles ne comptent pas s’arrêter là : d’ici la fin de l’année, et en prévision des fêtes de Noël, elles prévoient de vendre des articles cousus main et des gâteaux sur des stands et des marchés solidaires. Elles vous donnent également rendez-vous dimanche 21 janvier 2024 à Nancray pour un loto. « Nous avons reçu des dons de la part de commerçants locaux et nous les remercions chaleureusement pour leur soutien. Mais nous recherchons encore activement des partenaires, financeurs, sponsors… pour nous aider à hauteur de leur possibilité ! Chaque don, quel qu’en soit le montant, est le bienvenu ! » conclut Célia.

Vous êtes un professionnel ou un particulier, vous avez envie de les aider et de contribuer à ce défi solidaire ? N’hésitez pas à prendre contact avec les Roses des Sables (lesrosesdessablesbisontines@outlook.fr) ou participez directement à la cagnotte en ligne qu’elles ont créée. Pour les rencontrer, connaître leurs prochaines actions ou encore avoir un compte-rendu de leur périple, suivez-les sur Facebook et Instagram.

Vous avez aimé ce portrait ? Découvrez aussi ceux de Valérie et de Stéphanie, deux entrepreneuses que j’ai eu le plaisir d’interviewer il y a quelques temps.

Besoin de conseils en communication, d’une personne pour gérer vos projets de communication ou d’une rédactrice ? Contactez-moi !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
portrait d'entrepreneuse roses des sables

Les derniers articles
par Pétillance communication